Accéder au contenu principal

Lithotherapie bouddhiste et le pouvoir des pierres

Amoureux des pierres dont il faisait le commerce, mais las de la mentalité et activité commerciale qui lui sont liées, Waël a voulu quitter le confort financier que lui apportait cette activité pour tenter de vivre de la fabrication de malas, d'objet rituels puis de bijoux.
Il a eu peu de temps hélas pour se consacrer à cette fabrication des statues. Il reste certains moules pour en refondre et lentement je mets les choses en place pour pouvoir à nouveau en éditer et les proposer sur le site. Lorsque nous avons reçu notre premier stock de pierres j'ai été tellement séduite que j'ai supplié comme une enfant, « je veux faire, je veux faire « !! et c'est ainsi que Waël s'est occupé de la fabrication des objets rituels et des bijoux de pierres pour la lithothérapie et que je me suis occupée de la fabrication des malas et accessoires en textile, puisque mon autre activité est l'art textile et depuis peu la tapisserie de basse lisse. Lorsque je me soumets aux mathématiques des dates, il s'impose que j'ai cheminé plus de temps à travers Mérite et Patience seule qu'avec Waël, tristement disparu en janvier 2010. Et pourtant, ma sensation est tout autre, à l'opposé. Avec Waël nous avons fondé les bases de notre travail sur la rigueur, le recueillement et la patience. Toujours faire au plus beau, au plus solide. L'atelier est une pièce qui a le même statut de respect qu'un temple et l'esprit méditatif avec lequel les malas sont réalisés finit par s’imprégner dans les pierres, les bois ou les graines : enfin, ce sont vos appréciations communiquées qui nous en ont convaincus. Je vous remercie donc chaleureusement pour tous ces encouragements communiqués avec toujours une grande gentillesse. Ces mots qui font que je m'assoie à l'établi de travail avec une joie sans cesse renouvelée avec fraîcheur. Pour la suite de cet article et voir les nouveautés du site, lire l'article Mérite et Patience a 10 Ans !!! NouveautésMérite et Patience a 10 Ans !!! Nouveautés Dont sommaire : En mémoire de Waël Stephan : ses bijoux La navigation sur le site : quelques facilités apportées Les résines d'encens : nouvel arrivage de qualité ayurvédique Les encens en soutien au Népal : encens tibétains en bâtons Quelques Statues Les commandes sur mesure : toujours possible ! Congés du site pour une retraite fin décembre : voir dates et conditions de commandes Les tarifs postaux ont changé : voir dans http://www.meritepatience.com/fr/produits/infos_pratiques_commande.php Une page Facebook ! En tous cas, si vous voulez soutenir ou continuer à soutenir mon travail et Mérite et Patience, n'hésitez pas à faire tourner sa pageFacebook, à aimer et à vous abonner, à partager votre appréciation... Dans le vaste horizon du Dharma ….

Le bois ou la pierre

Cher Client , Cher Ami, Dans quelques jours, ce sera le 10è anniversaire de Mérite et Patience. J’espère que cette lettre vous trouve toutes et tous en bonne santé et plein-e-s d’inspiration pour la pratique de la compassion et de la sagesse qui mérite plus que jamais d'être développée au cœur de cette période difficile, qualifiée d’âge sombre par les maîtres bouddhistes. Mes pensées vont aux nombreuses personnes un peu partout sur la planète victimes des barbaries fanatiques et des crimes pour le profit éphémère d’une poignée d'hommes, à leurs amis et à leur famille. Je fais le souhait qu'à chaque mantra récité comme dans la prière Om Mani Padme Hum, un humain perdu dans les ténèbres trouve le chemin de l'amour. Je tiens à vous remercier chaleureusement pour l'intérêt que vous avez porté à notre travail, nous, Waël mon précieux compagnon disparu qui a créé ce site avec l'aide de Dobeuliou, notre fidèle et talentueux webmaster. Vous remercier pour tous vos mots gentils de soutien, d'appréciation de notre travail. Quelques points abordés sur cette news letter : - En mémoire de Waël Stephan : ses bijoux - La navigation sur le site : quelques facilités apportées - Les résines d'encens : nouvel arrivage de qualité ayurvédique - Les encens en soutien au Népal : encens tibétains en bâtons - Quelques Statues - Les commandes sur mesure : toujours possible ! - Congés du site pour une retraite fin décembre : voir dates et conditions de commandes - Les tarifs postaux - Une page Facebook !
En mémoire de Waël Stephan : ses bracelet boudhhiste Mala, quelques pierres.   Je voudrais en mémoire de Waël Stephan, proposer à la vente sur le site les bijoux qu'il avait réalisés, faire honneur à son travail. Il avait créer un site Bijoux de Creuse qui va bientôt fermer et j'ai regroupé les bijoux qu'il avait mis en ligne sur Mérite et Patience. Il y a d'autres bijoux qui restent à être photographiés qui seront mis en ligne. Il y a aussi des pierres qu'il voulait proposer à la vente avec ou sans la commande d'un bijou qu'il aurait réalisé. Je ne peux pas réaliser les bijoux, mais ai choisi de mettre en ligne les pierres également sur Mérite et Patience (prochainement en ligne).
La navigation sur le site: quelques facilités apportées Pour cette dixième année, j'ai choisi de laisser le site tel que vous l'avez toujours connu, très dépouillé et reposant. J'ai juste apporté quelques facilités de navigation, comme la possibilité de voir la totalité des produits en une seule liste (cette possibilité est cliquable soit sur la page « produits » qui présente toutes les familles, soit sur les pages défilantes à l'intérieur de chaque famille). Liste complète de tous nos produits les photos de chaque produit sont visibles en diaporama en cliquant sur l'une d'elle. La fenêtre pop-up d'information ne s'ouvre plus à chaque fois que l'on retourne sur la page produit, mais s'ouvre sur la page accueil et sur la page de finalisation de la commande .
Les résines d'encens : nouvel arrivage de qualité ayurvédiqueJ'ai une nouvelle source d'approvisionnement pour certaines résines d'encens chez un praticien de la médecine ayurvédique. Cette origine sera précisée dans le descriptif des produits. Je suis également en train de concocter quelques mélanges de résine pilée, herbes et bois car c'est un grand plaisir de solliciter mon odorat et de créer des ambiances spécifiques.
Les encens en soutien au Népal : encens tibétains en bâtonsJ'allie ma passion des odeurs, et mon désir de soutenir le Népal qui se trouve actuellement en grande difficulté en proposant à la vente des bâtons d'encens fabriqués pour la plupart dans la tradition tibétaine, artisanalement, et au Népal. Quelques Statues Je mets en vente mes trois statues de Tara. Victime de l'attachement malgré ma pratique assidue, elle vont me manquer je les trouve vraiment belles. Elles viennent d'avoir une toilette sur le banc de polissage qui fait ressortir l'argent plaqué plus brillant !!
Les commandes sur mesure: toujours possible ! Certains d'entre vous ne le savent peut-être toujours pas mais je confectionne avec grand plaisir LE mala que vous voulez absolument, ou la confection textile pour une pochette, un châle de méditation en coton, en laine et soie ou soie ahimsa (non violente, c'est à dire que le ver n'est pas tué dans le cocon pour la récolte de la soie) lorsque je le peux. Pour avoir une idée du coût d'une telle réalisation vous pouvez vous baser sur les tarifs du site ; dans certains cas exceptionnels, il faudra compter un supplément pour la recherche la commande de matériaux spécifiques et le temps supplémentaire que prend la mise au point avec vous pour finaliser la réalisation. En général, néanmoins, il est assez rare que je prenne un supplément pour une commande spécifique. Le saviez-vous ? Les couturiers ou bijoutiers tarifient souvent jusqu'au double pour une réalisation sur mesure personnelle !!
Congés du site pour une retraite fin décembreDu 21 décembre au 25 décembre je serai absente, mais je serai joignable et pourrai communiquer par mail, avec possibilité le 26 au matin de déposer vos commandes à la poste !! Ensuite du 26 au soir jusqu'au 3 janvier je serai en retraite et non joignable. Donc, vérifiez d'une part qu'il n'y a pas eu de changement de date grâce à la fenêtre pop-up visible de la page l’accueil et surtout, prenez en compte ces dates pour vos commandes de bijoux - C'est le cadeau des 10 ans à Mérite et Patience ! N’hésitez pas à laisser vos commentaires aussi sur la page Facebook et de faire tourner, comme je me dispense de toute publicité, je compte sur vous pour vous en charger !!! Avec mes sincères remerciements. Et vous ? Avez-vous des suggestions ? Dans le vaste horizon du Dharma.  

Entre Ciel et Terre

Un ciel illuminé de la lumière du soleil : le souvenir de Waël dont la vie est partie de sa chair il y a quatre ans aujourd'hui, se sent très honoré.
Le coeur, l'esprit et les sens sont en harmonie et en paix, aucun effort pour se relier à la bonté, l'immensité et la luminosité du ciel nous happent dans l'amour et la réconciliation. Les nuages se sont tous retirés pour laisser la terre et le ciel se saluer plus grandement et permettre aux humains de communiquer plus haut. Ciel, que nous apprends tu ? y a t-il une trace des âmes disparues quelque part chez toi ? Le ciel nous apprend que le monde est vaste et la vie grandiose et la terre nous apprend que la vie est très courte. S'il y a un combat à mener c'est celui de la paix et de l'amour. A Waël, guerrier de la perfection de l'honnêteté et de la générosité, à l'amour qu'il donnait...  
 

Bonne Année du Serpent d'Eau

Bonne et heureuse année du Serpent d’Eau !!
Que cette nouvelle année apporte plus de justice, moins de cupiditéQue la sagesse se développe en chacun des êtres et Que surgissent les moyens habiles pour que nous puissions contribuer à un monde meilleur Que la générosité nous guide avec courage Puisse la dignité orner notre précieuse vie humaine. Je voudrais renouveler mes remerciements pour l'appréciation que vous me communiquez. Mes échanges avec vous sont toujours très riches et je suis comblée. Je profite de cette lettre pour le nouvel an pour vous informer que je serai absente du 18 février au 3 mars et qu'aucune livraison ne pourra être faite. Par contre j'aurai la possibilité de lire mes mails certains jours et en cas de besoin je serai donc joignable. Quoi de neuf pour Mérite et Patience ? Comme le dit le précédent billet, j'ai pu enfin rassembler une petite collection de brûle encens, la plupart compatible avec l'utilisation des charbons, comme nombre d'entre vous me l'avait suggéré.   brûle encens en jade Je pense pouvoir présenter bientôt des grandes étoles en soie ou soie et laine de grande qualité, teintes par mes soins avec de la teinture végétale, dans le plus grand respect de la nature. Eau de pluie, pas d'utilisation de produit chimique nocif pour la peau ou la nature. Recyclage des bains ... Parmi ces soies, l'une est réalisée avec une méthode de non violence : En effet, traditionnellement, pour tirer le fil des cocons de soie, les vers à soie sont ébouillantés et tués. Or cette soie que je vais proposer est réalisée sans tuer le ver à soie. Je suis heureuse d'avoir pu trouver cette étoffe car j'utilise beaucoup la soie, mais cet aspect irrespectueux de la vie dans l'étape de la fabrication me gêne toujours. Voilà, comme d'habitude, il faudra être patient et patiente, mais si vous êtes intéressé(e)s n'hésitez pas à me relancer, ça fera avancer les choses. Enfin, je vous présente une très belle icône - en tête du billet- peinte sur bois par "Atelier de Jade" Elle sera bientôt en vente sur le site. A bientôt ...

Le Jade, les différentes variétés, ses vertus, un peu d'histoire...

Donner une appréciation de la valeur du jade est réservé aux experts, et l’observation de la coutume chinoise montrera que l’appréciation de la valeur du jade est très capricieuse selon la coutume et les époques.
Le jade est présent dans de nombreuses coutumes, même si on associe plutôt d’emblée à la Chine car ce sont les objets en sa provenance que nous connaissons le mieux.
Mala en Jade réalisé par Mérite et Patience
Dans les grandes lignes on peut tout de même affirmer que, contrairement à l’attirance qu’aura l’œil occidental pour le jade vert translucide éclatant, celui-ci se trouve tout en bas de l’échelle pour celui d’un chinois, surtout dans les temps anciens. En chine, ce qui était apprécié tout particulièrement, était la matité du poli à l’aspect gras et sa douceur au toucher. C’est avec le jade néphrite que l’on trouvera cette qualité. Certains amateurs de jade reconnaissent d’ailleurs uniquement ce jade néphrite comme jade véritable, dans la continuité de la pensée de Chin Yun qui disait en 1800 que le jade jadéite (feits’ui, martin pêcheur, utilisé péjorativement pour désigner les couleurs vives du jade jadéite), n’était pas un vrai jade, ce qui n’est pas l’avis du gemnologue. En atteste le jade qualifié d’impérial ou jade émeraude qui est un jade jadéite principalement en provenance de Birmanie. Les Chinois découvrent le jade jadéite au XIIIé siècle par un marchand qui revient de Birmanie, qui l’avait ramassé comme simple caillou, pour équilibrer la charge de son âne, mais les frontières furent fermées peu de temps après et le jade chinois resta néphrite pour longtemps encore.
Copie à l'identique d'un dragon gravé sur une plaque de Jade Néphrite (fragment : musée allemand des pierres précieuses)
Mais quittons la Chine, et parcourons la carte des
Différents gisements et des utilisations du jade.
Avant notre ère, en Amérique Centrale, les Olmèques, puis plus tard, les Mayas et enfin les Toltèques sculptaient le jade jadéite. Les masques en jade des Mayas étant célèbres, puis les serpents ailés et les jaguars. Les Aztèques, gravent ensuite autour du XIV é siècle une symbiose de ces motifs auxquels ils ajoutent la sculpture de crânes. Pour Les Jivaros du Sud, le jade est porté comme amulette en pendentif.
De nos jours, le plus grand gisement et exploitation de jade jadéite se situe sur le plateau de Taw-Maw en Birmanie.
Aux XIIé siècle, lorsque les Maoris de Nouvelle Zélande colonisent l’île du Sud, ils exploitent la jade pour en faire des haches de guerre, également considérées comme talismans pour le culte des morts. Ces gisements sont essentiellement néphrites.
Ce jade néphrite est assez courant, et on trouve des gisements un peu partout, même en Europe, Pologne, Allemagne...
Et bien sûr en Chine.
Étymologie et vertu.
L’étymologie du nom jade est directement liée à ses vertus.
Nous tenons l’origine de son nom de l’implantation portugaise en Chine et de leur importations des premières pièces en jade néphrite ramenées en Europe. Le jade avait alors le nom de “pedra di ilharga” qui signifie pierre du flanc. On doit comprendre pierre du rein.
Lorsque les conquistadors espagnols ramenèrent les sculptures taillées dans le jade jadéite des Aztèques, la ressemblance avec les objets de Chine était tellement grande que la pierre fut également nommée “piedra de hijada” qui signifie la même chose !
En France, nous transformions ce terme en “siadre”, ou parfois éjade. Puis éjade perdit son é pour devenir jade.
Parallèlement, les érudits hellénisants nommaient cette pierre “lapis nephreticus, de nephros qui signifie rein.
Le jade est donc la pierre du rein et était utilisée pour guérir des coliques néphrétiques.
Composition chimique et propriétés physiques :
Le jade est une pierre très dure et tenace, c’est-à-dire qu’elle se fissure peu.
Le jade néphrite :
Jade Néphrite avec inclusions :
  Il peut prendre de nombreuses teintes et nuances, blanc, vert, noir, et intermédiaires. Il est composé essentiellement de néphrite, un silicate amphibole de calcium et magnésium, il est assez courant.
Ce jade lorsqu’il est enrichit en fer devient vert, et si la teneur en fer est grande, il devient vert foncé. Cette présence de fer peu donner en interaction avec d’autre minéraux, des bleus ou des rouges.
Dureté : 6
Densité : environ 3
Indice de réfraction : environ 1,61
Le polissage est aisé et donne un beau poli gras.
A titre indicatif, dans l’échelle de dureté : le diamant : 10
le quartz : 7, le jaspe 6,5 à 7.
Tête de Bouddha en Jade noir :
Le jade jadéite :
Le jadéite est un silicate pyroxène, silicate aluminosique en chaîne.
Dureté : 6,5 à 7
Densité : 3,3
Indice de réfraction : 1,66 environ.
Sa cassure est grenue, le poli est vif, ce qui le distingue du jade néphrite.
Le jade jadéite est une pierre très dure, très dense, qu’il fallait chauffer à haute température et le plonger dans l’eau froide pour arriver à le casser.
Maintenant, les mèches diamantées permettent de le casser. Il est très difficile à sculpter. La jadéite est un silicate de sodium et aluminium.
L’aluminium peut être remplacé par d’autres sels et les différentes couleurs de jade sont dues au différents métaux qui s’y trouvent, selon les cas une de l’aluminium, du chrome, ou encore du fer, du magnésium ou du calcium !!.
Il existe également le jade blanc, celui-ci est pur, c’est-à-dire qu’il ne contient pas de sels de métaux.
Lorsque l’aluminium est remplacé par le chrome, nous sommes en présence du réputé jade impérial.
Plus les sels de fer sont nombreux, plus le jade jadéite sera sombre.
Parmi les autres teintes dues à la présence de sels : le manganèse ou le fer donnera des teintes roses. Le titane qui en principe est utilisé en peinture pour le blanc, donnera dans le jade la teinte noire !! Le cobalt apportera une nuance bleue.
Jade Noir
  Les vertus du jade sont donnée par le jadéite (le silicate) et la présence de sels métalliques donneront la teinte et ne modifient pas le pouvoir de la pierre.
Le “jade” kosmochlore ou Maw-Sit-Sit:
Il s’agit d’une roche plutôt qu’un minéral en raison de sa forte diversité de minéraux qui peuvent la composer. Ce n’est pas vraiment un jade, seulement un cousin ! On trouve cette roche en Birmanie, elle est verte semblable au jade. Elle est essentiellement formée d’un mélange très fin de jadéite (pyroxène), de kosmochlore (que l’on retrouve dans le jade impérial, jade jadéite en présence de chrome), de la zéolite, de la serpentine.
La densité de cette roche n’est que de 2,9, ; i,indice de réfraction : 1,52 à 1,74, dureté : 6 à 7.
Localement cette roche est nommé Maw-Sit-Sit. Je n’ai pas trouver d’information concernant ses éventuelles vertus.
Enfin, il existe aussi les faux jades, très employés, il s’agit en fait de serpentine, de jaspe ou de sardoine ou encore la saponite colorés pour imiter le jade. Ces pierres son très courantes et donc peu coûteuses. Les plus utilisées étant la serpentine (dureté 2,5 à 5) ou la saponite qui ont l’avantage d’être beaucoup plus tendres, et donc faciles a tailler.
Si on vous propose un jade sous le nom de jade associé à une autre pierre ou à un pays (ex. : jade amazonite, jade africain...) il s’agir d’un nom utilisé pour une autre pierre et il s’agit le plus souvent d’une appellation interdite !
Exception pour le
jade impérial ou jade émeraude (vert)
jade camphre (jade blanchâtre translucide)
jade antilope (appellation chinoise)
jade birman que l’on garde pour le néphrite bien que la Birmanie soit riche en jade jadéite
Comment voir si votre jade est un vrai jade ?
Le jade est une pierre qui se réchauffe difficilement, en le tenant dans la main, il faudra un bon moment avant de la réchauffer. C’est le cas d’autres pierres, et longtemps, c’est relatif.
D’autres vous diront que le quartz rayera difficilement le jade, certes, mais le jaspe, qui remplace parfois le jade, a la même dureté que le jade jadéite et est souvent plus dur que le jade néphrite, cela ne tient pas à coup sûr !
L’indice le plus sûr uniquement valable pour le jade néphrite serait peut-être le toucher soyeux, à condition que vous ayez déjà touché un vrai jade.
Vous comprenez que ce n’est pas facile. Par contre si votre “jade” est franchement entamé par la pointe d’un quartz, vous pouvez être sûr que ce n’est pas un jade, ou alors un jade kosmochlore qui n’a pas la vertu du jade.
J’ai laissé de côté les grosses arnaques visibles instantanément, du style jade rouge ou vert fluo, présenté comme de la jade, parfois, certain on la demi honnêteté de préciser jade teinté ! mais vous l’aurez compris, quitte à se retrouver avec des pierres avec de telles couleurs, autant teindre de l’agate ou autre pierre

Commentaires

1. Le dimanche 24 février 2013, 14:36 par Tara
BONJOUR j avais vu sur votre site Merite et Patience un mala en jade que je trouvais tres beau, dans la rubriaue archives. est-ce aue vous avez la possibilité d en refaire /?
2. Le mardi 5 mars 2013, 17:27 par Tsunade
Bonjour, Merci pour votre message et désolée de répondre si tard, j'étais en voyage. Je viens du coup, d'ajouter une photo de ce mala en jade que vous avez vu sur Mérite et Patience. Je vais regarder mon stock de pierres de jade j'ai peut-être de quoi faire un mala, il me semble qu'il me restait du jade de ce lot. A bientôt  

Les brûle encens avec couvercle, statues

Encensoir, brûloirs à encens, brûle encens, porte encens, ... Depuis plusieurs années, régulièrement, vous me demandez si je compte en mettre en vente sur Mérite et Patience.
J'ai fait des recherches, mais, vraiment, ce que je voyais sur le marché ne me plaisait pas !! J'ai donc monté une collection de brûle encens petit à petit, en ne sélectionnant que des coups de coeur. Il s'agit pour la plupart, d'objets rituels déjà utilisés, de belle facture externe, car l'intérieur par contre est la plupart du temps complètement laissé de côté quant à la finition. Il est vrai que ces objets sont toujours remplis ! Ils sont ornés de la symbolique bouddhique ou de signes auspicieux chinois : Bouddhas, noeud de l'éternité, lotus, les 8 signes auspicieux, dragons, lions ...  
J'ai collectionné plusieurs types de porte encens : La première série se compose de brûloirs conçus pour recevoir des charbons ardents pour faire consumer des encens en petits morceaux, poudre ou en copeaux, de type résine d'encens comme la myrrhe, la boswellia serrata, le beaume du sapin, la résines pluviale de la forêt tropicale, des bois odorants comme le santal, le palo santo, l'agar, le cèdre, ou des plantes ou parties de plantes, le genevrier, les sauges ...     On peut également l'utiliser pour recevoir une bougie chauffe-plat, car ils sont en cuivre ou en bronze à forte teneur en cuivre et sont souvent munis de pieds. Ils ont un couvercle qui est une véritable petite statue de Bouddha ou de lion, ou encore un ajours de feuilles de lotus finement ciselées. Les Bouddha reposent bien droits sur un lotus et leur visage sont également finement sculptés, l'expression paisible, les traits harmonieux, C'est un fait assez rare je peux affirmer après avoir vu beaucoup d'exemples de sculpture grossière et surtout des Bouddha penchés !!   Lorsque vous brûlez les poudres ou morceaux sur les charbons, il faut attendre que le charbon a bien "pris", qu'il se consume bien avant de refermer le couvercle car l'appel d'air étant moins important, l'encens risque de moins bien brûler. La deuxième série de brûloirs à encens n'a pas de couvercle, mais a également la taille prévue pour recevoir les charbons ardents, ou la bougie chauffe plat. Elle est également en bronze ou en cuivre. la troisième série de toute beauté est en jade. les brûle encens ont juste la taille nécessaire pour poser un charbons ardent. L'épaisseur de la pierre est grande et celle-ci résistera à la chaleiur. La dernière série, sont des porte encens très petits, trop petit pour recevoir un charbon ardent, et sera réservée aux bâtons ou cônes d'encens. Comme il n'est pas toujours facile de se procurer du sable, je joindrai à votre colis, le sable nécessaire pour remplir votre encensoir !! Bonne découverte de cette collection  

Commentaires

1. Le samedi 29 décembre 2012, 07:20 par Maitraya 15
Wha ! vos brule encens sont magnifiques c'est vrai ... Savez=vous si on peut utiliser autre chose que des charbons encens pour sur les brule encens pour consumer l'encens ? Je pensais à des braises de bois, tout simplement ? Merci.
2. Le samedi 29 décembre 2012, 07:38 par nikos
Comment faites=vous pour que ça brule bien ? Moi je n'y arrive pas, Je ne sais pas si ça vient du charbon ou de l'encens que j'utilise.?
3. Le mercredi 9 janvier 2013, 12:48 par Tsunade
bonjour maitraya, Vous avez un bien beau pseudo. Si vous voulez consumer des bâtons d'encens, il suffit de les planter dans le sable qui remplit le brûloir à encens. Si vous voulez brûler des poudres de bois, d'herbes ou des résines, vous pouvez en effet utiliser des braises, mais mon expérience est que les braises s'éteignent très vite et parfois plus vite que l'encens ! alors que les charbons ardents se consume tout doucement. Maintenant, il y a peut-être des bois qui font des braises qui se consument moins vite. Personnellement je chauffe avec du chêne...
4. Le mercredi 9 janvier 2013, 12:51 par Tsunade
Bonjour Nikos, Normalement les encens brûlent assez facilement lorsqu'ils sont en poudre à moins d'être vraiment très humides et dans ce cas, ça se voit tout de suite. Les charbons aussi craignent beaucoup l'humidité. Sinon, quand on utilise un encensoir avec couvercle il faut bien laisser prendre le charbon avant de fermer, sinon, ça peut en effet assez mal brûler. Merci de cette remarque je vais d'ailleurs le rajouter dans mon article.
5. Le dimanche 20 janvier 2013, 11:18 par Coline
ça m'intéresse beaucoup je cherche moi aussi ce type d'objet ainsi qu'une statue de bouddha mais pas de Jardiland et tant qu'à faire sans être obligée de vendre un rein pour la payer bonne route pour la suite de 2013 (je n'arrive pas à laisser de commentaire sur ciao 93)

Apparition du Dragon de Feu

dragon de feu signes auspicieux  
Ils ont d’abord vu une soucoupe volante Puis il s’est formé  
Ils ont reconnu le Dragon de Feu Sa tête rayonne vers le ciel C’est un très ancien dragon Qui a acquis avec l'âge, le pouvoir de voler Il vole depuis de nombreuses éres. Il a séjourné longtemps parmi les nuages parmi eux Puis il a embrasé le ciel et s’est fondu en lumière. On ne le voit que très rarement et c’est un signe très auspicieux S’il reste immobile si longtemps à scruter l'activité ici-bas, il agit pour notre bien d’un insondable moyen.   .

Le Maître Saccagé

Une immense tristesse
S’étend par delà même mon coeur
Une profonde tristesse
Pensant qu’elle est sans fin
Chercher le fond
Et trouver la joie et pas de fond
Ni fin
Quel privilège
Etre en un pareil endroit
Beau
Calme
Les sons du printemps multiples
Et toujours uniques
S’installer sur une grosse pierre
Assister à la symphonie riche
Subtile
La composition est imprévisible
Des logiques parfois
Les oiseaux se parlent
Des rhymes prévisibles
De l’ordre de la communication
 
Le vent passe sur tout
Donnant à chaque instant et partout des indications
Précises
Ce qu’il est
Pas d’impression
Aucun arrêt
Il court d’arbre en arbre
d’herbe en herbe
 
Les yeux ?
Quel ravissement
Les aigles nous montrent le vent là-haut où ni on le sent
Ni on l’entend
 
La perfection est grandiose
Poésie extrême
Vitalité
Changement perpetuel
Làs Làs
 
La roue tourne
Ce don de Dieu
Dieu que l’homme a créé pour pouvoir Le remercier
La Nature
Grand Maître
A observer, à écouter, à suivre et à aimer
 
Honte
Honte de détruire cette perfection
Arrogance
Dommage...
 
Quand, Demain ? sonnera le glas
A qui l’entendre ?
 
Toi ? bâtard qui te permets
Vile insulte
Qui prétends être supérieur
Aux autres
A l’infinie pauvreté
que tu crées de tes propres actes
 
Incapable d’aimer ton pareil
Quel désert ?
Mais la Nature
Cruelle insulte
Bafouer pareille perfection
Eau, Air Terre
Souillés de poisons
Mortels
 
Quelle déchéance crées-tu
Barbare Et comment peux-tu dormir ?
Tranquillement
 
Où est la conscience ?
Rattrapons la conscience
Ne la laissons plus partir un instant
 
Comment le stopper
Celui qui est sourd
Au vent dans les arbres ?
Aveugle au chevauchement de l’aigle sur le vent Insensible
Un univers d’amour réduit aux proches
Et de bienveillance limité à sa caste
Univers minuscule Ne voit-il pas ?
Arrogance, cupidité
Démesurées
Eclaté le si petit univers
 
Et depuis il erre
Essayant de remplir
 
Il y a un univers sans limites
Tellement plus grand
Qui n’a pas besoin d’être rempli
 
Il supporte toute l’arrogance des hommes
Utopie les voeux du contraire
Làs,
Quel impact sur l’Univers
Si l’Homme disparaissait ?
Quel impact dans l’Univers ?
Quel impact pour la Terre ?
Des nouveaux habitants
Organismes différents
Absorbent et utilisent nos poisons
Comme arme ou médecine
Source même du Corps
Absorbent et transforment nos déchets nucléaires
En calories
En pouvoirs inconnus
 
Et après eux ?
 
Mais
Maintenant
Pour nous l’Homme
Quel gâchis
 
Quelle immense souffrance
Pour tant d’entre nous
Vulnérabilité
Tant de morts de faim
Privés de Terre
Empoisonnés
Lorsque le glas sonnera
Tous les enfants paieront
Tous
Ne prévoit-on pas ?
Aucun billet
Aucun privilège
Ne peut immuniser l'Homme
Contre ces poisons
Le privilège
Maintenant
Profitons-en
Supplique à ce que les hommes ouvrent leur coeur
Souhait qu’ils cessent de dénigrer la souffrance d’autrui.

Voeux 2016 : La Vache et la Boddhicitta

A toutes et à tous, Une fenêtre s'ouvre sur la boddicitta ! Cette vache, paisible, regardez, chaque souffle qui sort de ses naseaux est pure boddhicitta !   Quoi de plus aisé, le matin, dès le lever, de fondre mon esprit dans ce nectar d'amour et, comme la bovine, au rythme de sa respiration, propager cet amour, disséminer les gouttelettes de rosée imprégnées sur les êtres pour leur plus grand bienfait au-delà des vaux et des ruisseaux. Que cette année 2016 soit celle de l'amitié avec soi-même et l'amour des autres... Je vous souhaite à tous et toutes de recevoir la multitude de gouttelettes incessamment déversées par nos guides et à votre tour laisser votre coeur et votre esprit devenir une coupe de miséricorde. J'aimerais aussi beaucoup partager avec vous cette vidéo de l'interview de Anita Moorjani, une miraculée, qui est une source d'inspiration extraordinaire, __et que j'ai mis en ligne juste en-dessous__  

Anita Moorjani

Presqu'un an depuis le dernier billet en souvenir de Waël. Le hasard est souvent opportun. Un ami de bien bouddhiste vient de me faire découvrir cet entretien avec Anita Moorjani, qui est une miraculée. Elle a guérit sont cancer en quelques jours, en passant par un coma, alors considérée comme morte cliniquement, et dans ce coma, elle a rencontré la connaissance, l'amour inconditionnel. Que l'on soit athée, ou de n'importe quelle religion, son récit est frappant de vérité et on peut tous l'entendre.  

Souvenir de Waël

Aujourd'hui est l'anniversaire de la mort de Waël, Tenryu, mon compagnon de vie dans tous les aspects de la vie. J'appréhendais ce jour en me demandant comment endurer la douleur, mais quand je pense aux enseignements du Bouddha, il n'y aucune raison s'en faire. Je n'ai pas vraiment de conviction sur ce qu'il advient après la vie, ni de croyance, mais si les connaissances bouddhistes sont exactes, "Waël" est dans une nouvelle vie à présent. Les karmapas et lamas ayant déjà beaucoup de difficultés pour retrouver en toute certitude les réincarnations des éveillés, dans les nouveaux corps, , lorsqu'il s'agit d'un éveillé, il est appelé tulku en tibétain, il est peu probable de savoir ce qu'il est advenu de toi Waël ! Un jour où je regardais le manège des oiseaux dans le lierre devant la fenêtre, Waël me dis "quand je mourrai je me réincarnerai en oiseau, comme ça je viendrai manger dans ta main". Si un oiseau m'approche de tout près et se pose sur moi, j'en connaîtrai la raison!. Je luis souhaite tout de même une meilleure réincarnation dans un corps humain !! Quoique, une courte vie chez les oiseaux serait peut-être une grande récréation entre deux bardos !! Pour cet anniversaire, je souhaite partager : Seconde pièce de Waël :   Une lampe à beurre en or avec pierres. Une des étapes : Le moulage avait été fait en deux fois. réalisation d'une cire, réalisation d'un moule qui sera détruit pour ouvrir, fusion d'une pièce en metal dedans, affinage des détails et polissage. Réalisation d'un moule permanent, fonte de la pièce en or, choix des pierres que nous avions fait ensemble selon les familles de bouddha, puis toutes les finitions avec un grand nombre de polissages successifs jusqu'à obtenir une brillance parfaite. Quel oiseau serait perfectionniste ? C'est aussi le moment pour moi d'invoquer Vajrasattva de me libérer de toutes les questions qui n'auront jamais de réponse qui viennent à mon esprit pour me signaler qu'il est temps de les laisser se dissoudre à jamais.  

Bracelets Mala en perles de bois de Santal véritable et naturel

Par Tsunade le mercredi 20 octobre 2010, 18:26 - Mala Bouddhiste tibétain en bois ou en graines - Lien permanent
Je me réjouis de pouvoir enfin présenter à la vente sur Mérite et Patience des bracelets malas en perles de bois de santal odorant véritable et naturel
Rare !! Sous l’appellation mala en santal, on trouve de tout, mais rarement des malas en santal pur, dont les perles n’ont pas été trempées dans de l'huile essentielle ou de l’huile parfumée. Le santalum album, variété de santal la plus réputée pour son huile odorante, pousse surtout en Inde et en Indonésie. Son essence est considérée par les bouddhistes comme l’une des trois essences complètes, avec le bois d’agar et le clou de girofle. Connu et utilisé comme encens en Inde depuis des temps immémoriaux, il a servi à batir des temples qui, des siècles plus tard, gardent encore leur senteur. Il est indissociable de nombreux rituels, et a une fonction d’apaisement de l’angoisse dans l’aromatothérapie traditionnelle. On le brûle aussi pour purifier les lieux de méditation. Dans le bouddhisme en particuler, les senteurs du santal sont dites aider à la transformation des désirs et au maintien de l’esprit dans sa méditation. Il correspond à la famille padma (Bouddha Amitabha). Les parties de l’arbres chargées en huile sont le duramen et les racines. Mais pour qu’un santal soit odorant, il doit avoir au minimum entre 25 ou 30 ans. Dans certaines région, comme le Karnataka, le santal pousse de manière endémique à l’état sauvage, et il est protégé car menacé de raréfaction. Mysore célèbre capitale de l’huile de santal, appartient à cette région. L’importation est donc réglementée par l’Etat indien et seules quelques fabriques sont autorisées au commerce extérieur. C’est la raison pour laquelle, la plupart des malas présentés comme étant en bois de santal, sont en fait réalisés, soit avec les parties du santal qui ne sont pas odorantes, soit bien pire, avec des jeunes santals pillés, car la coupe en est rigoureusement interdite, n’ayant pas atteint la maturité nécessaire au développement de la senteur, ou encore avec un autre bois tout autre, trempés dans de l’huile essentielle de santal. Là encore, au niveau de l’huile, la qualité peut varier considérablement. Généralement, ces malas dégagent une erreur un peu écoeurante, loin de la senteur fine et subtile du bois de santal. Avec Tenryu, nous avons recherché, du vrai santal odorant de bonne qualité concernant la senteur, mais également concernant la taille et le polissage des boules. La plupart des colis reçus, bien qu’annoncés comme véritables, contenaient des bois trempés dans une huile essentielle. Nous avons donc testés quantités de boules de santal. Il faut d’abord laisser à l’air libre le santal, pour que le concentré de parfum enfermé dans l’emballage se dissipe. Au bout de plusieurs jours on peut déjà se faire une idée. Le santal véritable n’est pas censé perdre son odeur.   Le test est infaillible. On lime le bois pour avoir une poudre fine ou nous le scions et le faisons brûler sur des charbons ardants. La poudre ou le bois doivent être clairs et non pas bruns. Si le bois est brun, il ne s’agit pas de santalum album. Si le bois est blanc, il peut s’agir de santalum album, mais de moindre qualité, non odorante et trempé dans l’huile. Dans ce cas l'odeur n’est pas comparable à celle dégagée par du santal véritable naturellement odorant. Nous avons des petits morceaux de santal entiers ainsi que des copeaux de santal qui nous servent d’étalon pour passer le test. Les malas en santal proposés aujourd'hui sur le site ont passés le test et à laissé une fine odeur, délicate, légère mais bien présente et épicée . C'est bien du santal, et de plus, une bonne qualité de santal.  

Commentaires

1. Le dimanche 2 octobre 2011, 23:32 par Mme Vu
Bonjour, J'ai découvert votre blog par hasard et je tenais à vous féliciter pour le contenu, tant dans les informations que pour les belles photos. Et je souhaiterais savoir si vous avez encore des malas en bois de santal car je souhaite en acquérir de manière personnelle. Bien à vous, Mme Vu blablabla.t2@gmail.com

Mala Gravé du mantra Om Mani Padme Hum

om mani padme hum mala gravé mala en conque gravé
Ce mala (rosaire) tibétain est d’une grande beauté. Les perles en conque (108, comme tout mala du bouddhisme tibétain) sont gravées du mantra “Om Mani Padme Hum”. Cette pièce date environ du 16ème siècle ou précédement et provient du Tibet.  
Le mantra des six syllabes du boddhisatva de la compassion Avalokitesvara en sanscrit (Chenrezig, ou tchenrezi, pour les tibétains, encore Kannon pour les japonais ou Guanyin pour les chinois) Om Mani Padme Hum, ayant comme diminutif “mani” est probablement le mantra le plus récité dans le bouddisme. On le trouve inscrit partout au Tibet où il est un mantra national. Sur les pierres, à l’entrée des temples, sur les moulins à prières, jusque sur les cornes des yack... C’est pour cela qu’il est parfois plus connu sous sa sonorité tibétaine Om Mani Pe Me Hung (aom mani pèmé houng) C’est un mantra du mahayana très universel donc. Selon les maîtres et les écoles, la signification mot par mot ou syllabe par syllabe diffère. Toutes les versions se complètent plutôt que ne s’opposent. Voici ce que Sa Sainteté Dilgo Khyentsé, avec qui j’ai pris refuge, en disait dans "Heart Treasure of the Enlightened Ones" (Coeur du Trésor des éveillés). (traduction libre) “”Il n’y a pas un seul aspect des quatre-vingt quatre milles sections des enseignements du Bouddha qui ne soit pas contenu dans le mantra d’Avalokiteshvara à 6 syllabes “Om Mani Padme Hum” et en tant que telles, les qualités du “mani” sont priées, invoquées encore et encore dans les sutras et les tantras. ... Que nous soyons joyeux ou tristes, si nous prenons le “mani” comme refuge, Chenrezig ne nous abandonnera jamais, une dévotion spontannée naîtra dans notre esprit et le Grand Véhicule sera réalisé sans effort. “” Le premier vocable Om (A-U-M) est un ornement introduisant une phrase avec élégance. En prononçant Om nous émettons le souhait d’abonner notre attachement à ce qui fait entrave à la voie. Mani signifie joyau, un diamant ou une pierre précieuse. Le joyau exhausse tous les souhaits. Ici le souhait altruiste de libérer les êtres du cycle de souffrance (samsara). Padme est composé de padma signifiant lotus et de E le vocatif qui correspondrait à Ô, donc Ô lotus. Il symbolise la sagesse, toutes les sagesses, la principale étant la sagesse connaissant la vacuité. Le lotus a ses racines dans la fange et pourtant il représente la pureté. De la fange peut naître la pureté, signifie que nos travers peuvent devenir sagesse. Nous avons la possibilité de transformer nos “mauvais” penchants, nos défauts, notre négativité, nos émotions conflictuelles qui mènent au samsara, en paroles, pensées, actes purs et de développer la compassion en comprenant les autres une fois nos perceptions purifiées. Hum est également un vocable terminant la plupart des mantras. Il symbolise l’indivisibilité de la sagesse et de la compassion, de la sagesse (prajana) et des moyens habiles (upaya). Voilà pourquoi ce mantra est si célèbre et récité, car il raconte le principal du bouddhisme : Chaque être a la possibilité de se libérer du samsara et de devenir un bouddha. Deux compteurs en bronze ornés d’une cloche (gantha en sanscrit drilbou en tibétain) sont placés à la 38 ème et 37 ème place du mala . La gantha représente la vacuité.   ( Ce mala apportera sans aucun doute une grande bénédiction, et surtout dans la pratique de la sadhana d’Avalokiteshvara (Tchenrezi ) A découvrir sur Mérite et Patience

Le Mala Tibétain en Pierres

Par Tsunade le vendredi 11 juin 2010, 16:13 - Fabrication de malas en Pierres - Lien permanent
Comme dit dans le billet Pierres et Esprit la pierre précieuse exerce un fort pouvoir sur l'esprit de par la sensation de richesse et de brillance qui en émane.
Les pierres semi-précieuses exercent une fascination moindre, mais restent une matière qui captive le regard et donne l'envie d'être portée sur soi, d'être en contact avec la peau.  
Nos sens sont réceptifs au pouvoir de la pierre, à ses vertus. Nous ne sommes pas lithotérapeutes, mais à force d'être en contact avec les pierres et avec des gens sensibles à cette science, nous avons constaté certains effets causés par les pierres ou appris par des personnes initiées à la lithotérapie qui nous demandent certaines pierres ou alliance de pierres certaines vertus. Un mala en pierre véhiculera à travers la pierre choisie, toutes les vertus de celle-ci. Lorsque nous avons choisi de fabriquer des malas en pierres, Tenryu et moi, nous sommes attachés à les fabriquer dans une ambiance de recueillement en maintenant un esprit attentif et vigilant, conscient de ce à quoi cet objet est destiné. Les pierres sont triées pour composer des malas harmonieux de par la couleur des pierres et de par leur calibre. Seules les pierres de qualité sont sélectionnées, les autres sont mises au rebus. Une pierre de qualité est une pierre sans défaut, bien taillée, bien polie. Les défauts d'une pierre peuvent être un givre excessif ou un givre qui fragilise la pierre, un poli inégal, un éclat de pierre... La pureté de la pierre va contribuer à donner du pouvoir au mala. La régularité du mala en pierre amènera l'esprit à mieux se poser. Nous verrons dans d'autres billets consacrés à des pierres en particulier, que selon certaines pierres une qualité précise peut être recherchée. Par exemple la pureté du cristal de roche ou de l'améthyste, la régularité des stries d'un mala en malachite, l'intensité de la couleur pour le lapis lazuli ou la turquoise ... Le mala en pierres est souvent évincé du choix du pratiquant parce que l'on sait que le fil d'un mala en pierres cassera facilement. Nous avons donc fait de longues recherches et testé de nombreux fils pour monter nos malas de façon à ce que l'on puisse garantir une très grande solidité. Régulièrement je continue de tester de nouveaux fils. Les malas sont montés sur des tresses à 3 brins ou à 5 brins de la couleur des 5 sagesses de Bouddha. Nos malas sont donc garantis 3 ans, 3 mois et 3 jours. Cependant, certaines pierres ont des trous particulièrement tranchants et des fils de mala cassent parfois. Dans ce cas, la garantie vous permet de nous renvoyer le mala et de vous le refaire monter. Cependant, bien sûr, on utilisera pas un mala en pierres pour faire des prosternations, les pierres n'aiment pas être entrechoquées ou frappées au sol. Nous avons donc développé cette passion de la pierre et associé cette passion le calme mental pour fabriquer des malas en pierres ayant du caractère et du pouvoir. Vous pourrez trouver sur le site Mérite et Patience ces malas et sur la page des archives, un éventail de malas déjà fabriqués et vendus qui donne une idée des matières que nous pouvons utiliser. Et si aucun mala en pierre ne vous convient dans la rubrique produit, mais que ces pierres ont été utilisée sur un mala apparaissant dans la rubrique "archives" n'hésitez pas à me contacter pour demander si cette pierre est disponible et si vous pouvez commander le mala de votre choix. Nous avions dans l'idée d'orner certains malas en pierre, mais il s'agit d'un travail de bijoutier et seul Tenryu l'était. Nous avions préparé une sélection de mala qui attendaient de passer par les mains habiles de Tenryu et restent inachevés en attendant le bon moment d'une solution pour les finir.  

Commentaires

1. Le jeudi 8 juillet 2010, 08:27 par Latso Bonjour, J'ai trouvé ces pierres magnifiques; Je n'ai pas trouvé de mala en turquoise sur votre site. En avez vous ? Vos mala en pierre et en bois sont très beaux. Merci pour le soin et l'état d'esprit que vous mettez pour ces objets de pratique. Je vous souhaite de pouvoir trouver un moyen d'orner les mala en très belles pierres; 2. Le samedi 17 juillet 2010, 19:20 par Tsunade Bonjour Latso, Merci pour les compliments. J'ai des boules de turquoise, mais je ne les ai pas encore montées en mala. Avec Tenryu, nous devions les orner d'une pierre précieuse, alors, je suis en attente de décider comment je vais les monter. Je garde votre adresse mail et si vous le souhaitez, je peux vous contacter lorsque c'est disponible. N'hésitez pas à me contacter à mon adresse mail si vous le souhaitez. 3. Le mardi 31 août 2010, 22:12 par yeshelatso Je n'ai pas trouver l'adresse du site sur lequel vous vendez le mala en pierre. Merci 4. Le mercredi 1 septembre 2010, 16:17 par Tsunade Le lien se fait en cliquant sur la banderole avec le lotus "Mérite et Patience". http://www.meritepatience.com/ Bonne visite. 5. Le lundi 2 juillet 2012, 16:47 par Drackus bonjours ^^, je suis un novice dans la fabrication de mala, j'en ai fait un en pierre (hematite) , mais je cordon c est cassé en l espace de 4 à 5 mois d utilisation (récitation de mantra) j'aimerai juste connaitre quel est le meilleur file pour faire que ce mala sois durable merci d'avance 6. Le lundi 9 juillet 2012, 13:08 par Tsunade Bonjour, Je suis désolée de vous répondre si tard, je n'ai pas été avertie par mail d'un nouveau commentaire. Je vais essayer de retrouver votre mail. J'utilise un fil industriel de haute technologie que je commande en gros. Je ne sais pas dans le commerce ce que vous pouvez utiliser. Je sais que beaucoup de personnes utilisent du fil d'acier. Personnellement je trouve que c'est assez désagréable, mais solide.  

A mon amour : Une vie trop courte

Par Tsunade le vendredi 19 mars 2010, 19:32 - Les Ateliers du Bouddha - Lien permanent
Nous venions juste d'ouvrir ce site, Tenryu, Waël Stephan de son nom, était si heureux. Mais voici qu'il nous quitte déjà, après quelques billets. Le dernier était "Moquis Marble "Pierres de Vie", ironie du destin. Le premier billet que je dois publier seule est l'annonce de son départ. J'ai eu une grande difficulté à le faire. Demain sera est le 49 ème jour de son départ de ce monde.  
Dans le bouddhisme zen, la période de 49 jour qui suit le décès d'une personne est particulièrement influente sur la vie future et sur l'esprit du défunt. Pendant ces 49 jours, l'esprit erre, sans attache terrestre, entre la mort et la vie future. Tous ceux qui le connaissaient on prié pour lui, l'on accompagné et dirigé vers la lumière pendant cette période. J'espère que son bardo fut plein de cette lumière qu'il affectionnait tant. Waël n'avait de cesse de cultiver la clarté et la stabilité de l'esprit. Que sa future vie lui soit favorable à développer ces attributs de l'esprit. Après ces 49 jours, l'esprit est supposé se réincarner, trouver une nouvelle famille. Puisse t-il renaître dans une vie durant laquelle il puisse s'ancrer dans la voie de l'éveil. Puisse t-il retrouver ses grandes qualités de cette précédente vie, une très grande générosité et honnêteté appréciées de tous, ce désir intense de communiquer la somme impressionnante de connaissance qu'il avait accumulées avec une curiosité ardante. Puisse t-il être libéré de ses anciens travers, cause de souffrance pour lui et pour les autres. Waël, "que ta famille te soit délicieuse et généreuse. Puisse ta nouvelle vie dépourvue d'obstacle". Demain, samedi 20 mars à 11H00, aura lieu la cérémonie de sukhavati pour toi afin que l'on puisse t'aider à cette renaissance. Tous ceux et celles qui le désirent peuvent pratiquer de tout coeur avec nous. Je dois dire adieu.    

Commentaires

1. Le samedi 20 mars 2010, 01:07 par mind Aucun doute qu'en ce 49 ème, Waël prend la direction de la grande lumière. Il n'y a pas de séparation son parfum se répand toujours en nos coeurs ! 2. Le dimanche 28 mars 2010, 10:26 par Sylvie Ce 49eme Jour est Printemps. Amitié, Sylvie 3. Le mercredi 31 mars 2010, 19:15 par Tsunade Bonjour Sylvie et merci. Es-tu la même sylvie que celle qui a mis un commentaire sur ciao ? Et la même que j'ai parfois croisé sur des forums bouddhistes ? Amitiés 4. Le mardi 6 avril 2010, 19:20 par Sylvie Bonjour Tsunade, Oui (bien que je ne sois plus tout à fait la même). J'ai laissé mon adresse mail, si tu veux. Amitié 5. Le dimanche 18 avril 2010, 01:28 par Sylvie Bonsoir Tsunade, Rectification: Tu m'as croisé sur des forums et j'avais déjà mis des commentaires sur ciao, par le passé. Par contre, je ne suis pas la même sylvie que l'auteur du com. du 31/03/2010 (à 15h45); c'est en découvrant ce com. que j'ai compris ta question de la même date: "Es-tu la même sylvie que celle qui a mis un commentaire sur ciao ?". Je n'ai récemment écrit qu'ici pour t'exprimer mon soutien. Amitié, Sylvie 6. Le dimanche 18 avril 2010, 12:27 par Tsunade Oui, tu es bien la Sylvie à laquelle je pensais !! 7. Le jeudi 2 septembre 2010, 16:55 par vitrat jean-pierre le hazard d'internet ma conduit içi, je ne vous connais pas, mais je suis profondément touché, j'ai fois en Bouddha et malgré des larmes qui monte dans mes yeux d'humain, simple état d'apparence, j'ai le sentimant que Stephan et libre auourd'hui, Manjusri en est temoin. La force s'élève spontanément en soi, la force est la, simplement. Jean-Pierre 8. Le mardi 25 janvier 2011, 20:58 par Tsunade Merci Jean-Pierre, Je suis confiante que Waël s'est bien débrouillé dans le bardo, ayant développé le courage et la clarté, sans cesse dans sa vie.  

Les Moquis Marbles : Une Pierre de Vie (2)

L'étude sommaire de ces pierres hors du commun nous a montré leur lien puissant avec la vie, de par leur lien avec l'eau, de par leur teneur exceptionnelle en fer, et du fait qu'elles soient le témoin de phénomènes terrestres ayant laissé sur le sol américain des paysages impressionnants et sacrés. Elles ont probablement été accompagnées, durant leur développement à des températures modérées, par l'action de bactéries et de microbes.   En plus du silice et le fer constituant respectivement 83% et 15% de la pierre, des analyses ont montré que les éléments suivants y étaient présents dans une proportion de 0,1 à 0,01% : aluminium, zinc, titanium, magnesium, manganèse, calcium, sodium, potassium, zirconium, et barium, et qu’on y trouvait plomb, cuivre, vanadium, chromium, nickel, cobalt et argent à l’état de traces. Devant un tel poids symbolique, et devant une composition métallique qui implique une propension à la magnétisation, au sens de potentiel d'attraction d'énergie, d'une part, et au sens de protection, d'autre part, nous avons été très motivés pour essayer de faire quelques malas avec cette matière, même si à première vue cela semblait procéder plus du défi que du projet réalisable.
En effet, bien que des sphères de Moqui Marbles existent aussi petites que 2 millimètres, elles sont assez rares, les formations étant plutôt largement supérieures au centimètre, voire bien plus. Ensuite, le circuit commercial n'absorbe et ne véhicule de préférence que des dimensions plutôt grosses. Ceci dit, nous avons eu de la chance de pouvoir acheter successivement des lots de petites dimensions, après un certain temps de recherche et d'attentes incertaines, et les intermédiaires successifs ont eu assez d'obligeance pour sélectionner au maximum selon nos critères : sphères les plus rondes possible, surfaces les plus douces possibles, diamètres spécifiques ... C'est justement l'occasion de vous montrer un peu quelques étapes qui précèdent la fabrication d'un mala, pour parvenir à une harmonie, une régularité qui ne se fait pas toute seule. Chaque achat est trié selon divers critères, comme par exemple ici pour commencer par dimensions les plus précises possibles. Voici par exemple le premier achat : Les sphères n'étant jamais parfaites, nous avons décidé de mesurer le diamètre le plus petit. Puis, à chaque nouvel achat, les nouvelles pierres sont intégrées selon la même méthode de mesure, les catégories de dimension changeant quelque peu selon ce qu'on trouve dans les lots :   Voici de plus près un instrument de mesure permettant de mesurer les pierres jusqu'au dixième de millimètre près, avec plusieurs genre de "pinces" qui permettent de prendre les mesures d'intervalles, ou de pierres serties sur des bijoux, etc ... Ca s'appelle un "leveridge", dans le métier de la pierre.   Voici le résultat à un moment donné de l'intégration :   Le tri n'a été fait, sauf quelques exception, que pour les dimensions, mais il reste encore bien des critères. Comme par exemple le critère de la rugosité ou de la douceur de la surface :   Ou encore, par exemple, le critère de la couleur (très important) :   Or sachant que pour faire un mala, il faut harmoniser 108 perles d'un diamètre égal ou au moins très proche, plus on a de pierres dans ces mêmes dimensions, plus on aura de chances d'arriver à un résultat homogène. Mais dans le cas des Moquis Marbles, nous sommes contraints à des limites, vu le prix de la matière, et donc en utilisant les dégradés de dimension et les dégradés de couleur, nous arrivons à des résultats très corrects, voire ayant encore plus de charme et de présence qu'un mala trop uniforme. Nous vous montrerons les autres étapes, progressivement, sans oublier le perçage que la nature n'a pas pensé à faire, jusqu'au montage final. Vos commentaires sont les bienvenus !!  

Commentaires

1. Le lundi 28 décembre 2009, 18:45 par seunam j'en aimerais bien un car je me lance dans la lithothérapie a cause de vous 2 quand seront ils dispo ces jolis malas ? amicalement seunam gyamtso 2. Le jeudi 31 décembre 2009, 11:04 par Tsunade Bonjour Seunam, Ces pierres sont vraiment particulières. On en a assez pour en faire un mala, mais il faut les percer, et ça c'est long !!! Amitiés    

Les Moquis Marbles : Une Pierre de Vie (1)

Par Tenryu le vendredi 6 novembre 2009, 09:00 - Fabrication de malas en Pierres - Lien permanent
Les Moquis Marbles sont des pierres jusqu'à présent peu connues, mais dont on parle assez souvent récemment. On trouve ce minéral très particulier uniquement dans certains territoires de l'Utah, aux Etats-Unis. Nous avons eu de la chance de pouvoir en acquérir assez, et de dimensions convenables pour les utiliser dans des malas, mais avant de vous montrer ces acquisitions, il me faut vous les présenter correctement !   Dans un premier temps, la curiosité de cette pierre est qu'elle se présente sous différentes formes : des disques, des sphères, quelquefois agglomérées comme des bulles de savons, ou souvent comme des billes. Et lorsqu'elles sont sous forme de billes, elles sont soit rugueuses soit très douces de surface.   Ces sphères bien rondes et douces ont donné leur nom à ces pierres, marbles voulant dire billes en Anglais, et Moquis étant le nom d'un peuple Indien connaissant et utilisant ces pierres Dans un second temps, leur curiosité vient de leur structure et de leur composition. A l'intérieur, on trouve le très ancien "Navajo Sandstone", un grès ou sable aggloméré ancien qui compose les très célèbres montagnes sacrées Navajo dans le sud de l'Utah. Et ce grès est enrobé par une couche régulière d'hématite. Pendant très longtemps, l'origine et la formation de cette structure sont restées un mystère.   Quand à leur composition, elle est extrêmement complexe et très riche en fer, il semble que ce soit le minéral le plus riche en fer qui soit. Depuis peu, et suite à l'exploration que le vaisseau spatial américain "Opportunity" a faite sur Mars, des explications sont venues enrichir nos connaissances de ces pierres et leur lien avec l'origine de la vie. Mais comme toujours, les explications fraîches que la science apporte ouvrent de nouvelles questions, et nous plongent à nouveau dans des mystères de l'existence encore plus profonds.  
En 1998, un satellite survolant Mars détecta ce qui apparaissait être une très large zone d'hématite, en un lieu appelé Meridiani Planum. Et c'est sur cette plaine qu'on décida de faire atterrir le robot explorateur Opportunity, parce que les scientifiques étaient en priorité à la recherche de traces d'eau ou de processus impliquant l'eau. Et justement, la formation de l'hématite implique toujours la présence d'eau. Et c'est là que réside une triple connexion de ces billes de Moquis avec la vie. Un groupe spécifique de chercheurs, présidé par Mme Marjorie Chan, professeur de géophysique et de géologie à l'Université de l'Utah, a travaillé plus particulièrement sur le phénomène de la formation de ces billes et en a élucidé les grandes étapes. Le plus étonnant, c'est que durant leur travaux, ils ont émis dès 2003 la certitude qu'il se trouvera sur Mars les même Moqui Marbles que sur Terre. Et ils avaient raison. A l'origine, des quantités importantes d'eau dissolvent des minéraux en présence d'un certain point de départ, et en particulier le fer. Ces eaux souterraines, circulant dans des anfractuosités, des fissures, des trous et des porosités véhiculent tous ces minéraux dans d'autres roches, jusqu'à des lieux où la chimie et les conditions différentes précipitent le fer sous la forme d'hématite. C'est cette précipitation, par couches, qui forme les sphères, ou les autres formes. Sur Mars, les précipitations eurent probablement lieu à partir d'eaux acidifiées. Alors que sur Terre, en Utah, les précipitations se sont produites lors de la rencontre d'eau saumâtres hydro-carbonnées avec des eaux souterraines riches en oxygène. Des millions d'années après que ces précipitations se soient formées dans les roches souterraines et sableuses de cette zone de l'Utah (peut-être 25 millions d'après cette équipe), l'érosion a peu à peu dégagé ces billes résistantes de leur enveloppe rocheuse, et elles ont, d'après la configuration des terrains, glissé et roulé pour se regrouper dans des poches, dans lesquelles on les retrouve aujourd'hui parfois en très grandes quantités. Fin janvier 2004, Opportunity se posa donc sur cette plaine martienne, Meridiani Planum. Cinq jours plus tard, le robot détecta de l'hématite dans des galets dispersés sur ce terrain, et détecta plus tard des galets similaires accrochés à des excroissances rocheuses. Le chef de l'expédition martienne déclara en février que ces galets pourraient bien être des concrétions, c'est à dire des éléments contrastant avec leur environnement formés par une précipitation chimique progressive qui leur a donné leur forme particulière. Au retour de l'expédition, l'examen simple des galets a montré qu'il s'agissait effectivement des mêmes Moqui Marble qu'on trouve sur Terre. De nombreux éléments des travaux de l'équipe de Mme Chan sont potentiellement riches de conclusions éclairantes, et la similarité des billes martiennes avec les billes terrestres font que les études de leur formation en Utah éclairera sans doute les phénomènes martiens, et aideront à comprendre l'histoire de l'eau sur cette planète. Un de ces points est le fait que sur Terre, de nombreuses formations minérales peuvent être facilitées et accélérées par la présence de microbes ou de bactéries. D'où encore un autre lien entre ces billes et la vie ... A une autre échelle, le survol du paysage martien dans la zone concernée montre de fortes similitudes avec le paysage de l'Utah. Ces paysages sont marqués par une érosion très inégale, comme si d'un côté de fortes pluies avaient délavé des roches devenues blanchâtres, et comme si, d'un autre côté, les parties où on eu lieu des précipitations d'hématite, donc les parties devenues résistantes à l'érosion, sont restées, elles, bien en relief.  

Commentaires

1. Le lundi 15 août 2011, 12:02 par david crouls-pierre Bonjour, d'après ce que j'ai compris de l'article , vous dites bien que les moquis marbles sont des pierres venant de la planète Mars et ne se trouvant que dans l'état de l'utah aux états-unis? si c'est le cas j'ai beaucoup de difficulté à croire cela. 2. Le lundi 15 août 2011, 12:38 par Tsunade Non, en fait, d'après les études de Mme Marjorie Chan et de ses collègues, ces concrétions d'hématite se seraient formées il y a environ 25 millions d'années lorsque les minéraux ont été précipités par les eaux souterraines dans le gré du désert Navajo, alors beaucoup plus ancien. C'est avec cette circulation dans le "sandstone" que les boules se seraient formées. Un phénomène très similaire se serait également produit sur la planète mars.    

Pierres et Esprit : Une Première Approche

Par Tenryu le samedi 3 octobre 2009, 13:10 - Les Ateliers du Bouddha - Lien permanent
Lorsque je suis entré dans le métier des pierres précieuses, j'étais déjà et depuis plus d'une dizaine d'années imprégné de la culture et des pratiques vajrayana de l'école Karma Kagyü, et plusieurs choses m'ont frappé. J'ai été surpris, en essayant de mettre ces intuitions par écrit pour la première fois, de la difficulté à les exprimer.   D'abord le plus frappant était l'attrait que les pierres précieuses exerçaient naturellement sur l'esprit, je le constatais évidemment en moi-même, ayant l'occasion de voir mais aussi de manipuler un grand nombre de pierres que jamais je n'aurais pu toucher en dehors de ce métier, mais je le constatais aussi en observant de l'intérieur ce monde commercial bien particulier, vaste système captant l'attention et la richesse du public. Tout le monde a en soi cet attrait naturel, maintenant on ose plus ou moins le dire ou l'exprimer, en fonction de beaucoup de critères, notamment comment on se place vis-à-vis de la richesse, vis-à-vis des diverses positions sociales, voire même de sa propre orientation politique.   Il est vrai qu'il y a de quoi vouloir prendre ses distances par rapport à ce monde de la bijouterie et de la joaillerie, parce que comme me le disait un de mes clients joaillier de longue date, un ancien, tout ce monde est au service de l'orgueil et de la vanité. Toute la chaîne, depuis l'extraction des métaux précieux et des pierres brutes, jusqu'à leur polissage et leur exposition dans les vitrines, tous les efforts, toutes les compétences, les risques, les tensions, tout l'art, toute la passion et l'inventivité des créateurs, ainsi que le travail minutieux et soigné des artisans, tout est au service de l'auto-contemplation, de la mise en valeur de l'ego, ainsi que du désir et de l'orgueil. Donc surtout pour un bouddhiste, qui serait censé cultiver le renoncement, il n'y a rien à faire avec ces pierres, ces savoir-faire, bref avec tout ce monde en soi. J'ai fini, au bout d'une certaine réflexion, par penser tout le contraire ...  
  Un principe très général pour apprécier et estimer une pierre est la pureté du cristal et la franchise de sa couleur. La pureté du cristal, c'est à dire l'absence de défauts, (givres et autres), ainsi que l'absence d'inclusions (matières étrangères), est une garantie pour un passage sans obstacle de la lumière. Alors que la franchise de la couleur exprime une simplicité de la longueur d'onde que le cristal va sélectionner et renvoyer. On peut ajouter un troisième principe, la luminosité. La brillance d'une pierre se mesure par son indice de réfraction, c'est à dire par la comparaison de la vitesse de la lumière lorsqu'elle le traverse avec la vitesse de la lumière lorsqu'elle traverse l'air. Plus la lumière y passe vite, plus elle nous apparaît brillante.   Et c'est là, avec ce triple principe concernant les pierres, que j'établissais des parallèles avec l'esprit tel qu'on le découvre à travers la méditation et les diverses pratiques. Plus l'esprit est pur, c'est à dire débarrassé de ses défauts, par exemple défauts de torpeur et d'agitation, plus il est limpide, c'est une constatation directe que tout méditant, ayant un tant soit peu pratiqué avec constance, expérimente. C'est à dire que l'esprit présentera moins d'obstacles à ce qui le traverse, que ce soit perceptions ou pensées. Quiconque a expérimenté cette limpidité a aussi expérimenté le bonheur naturel qu'elle procure. Puis, par la pratique des visualisations, on peut non seulement comprendre petit à petit l'influence et l'importance des couleurs, mais de plus, je voyais que la visualisation dans l'esprit de couleurs franches, nettes, procurait elle aussi un bonheur (plus qu'un plaisir) très naturel. Et on ne tarde pas, dans la tradition du mahayana, à établir un lien entre la couleur et l'émotion, entre la longueur d'onde et l'énergie d'une émotion. On peut donc rapprocher pureté d'une couleur avec la pureté de l'émotion qu'elle représente. Enfin, l'intensification de la clarté, que ce soit par la pratique de la vision pénétrante, ou par des pratiques yogiques plus spécifiques au vajrayana, procure elle aussi un bonheur, qui peut être si intense qu'on le nommera, à partir d'un certain stade, de félicité. Nous voici donc, à partir de la pierre, parvenus à trois principes, qui se rapprochent étrangement des qualités essentielles de l'esprit : vacuité, luminosité et non-obstruction. Je concluais donc que l'attrait que les pierres exercent sur nous, et qui entraîne une possessivité, est une voie erronée, et que ce n'est pas le fait de posséder la pierre qui nous donnerait le bonheur qu'elle reflète. Mais c'est parce qu'elles nous rappellent la vraie nature de notre esprit, notre propre nature profonde, que les pierres nous attirent tant, et c'est en nous identifiant à leurs qualités que nous en profiterons le mieux, plutôt que de les posséder et de nous en orner par orgueil et vanité. C'est donc, comme cet usage est plus juste, plus utile que celui qui en est fait à vaste échelle sur des bases éronnées, j'ai décidé d'utiliser ces pierres pour exprimer des symboles bouddhistes, ou pour accompagner la pratique de la méditation.  

Commentaires

1. Le samedi 3 octobre 2009, 14:59 par Tsunade Oui, c'est vrai, c'est le bien-être intense que l'on ressent lorsqu'on voit une belle pierre et qui est dû au contentement de l'esprit qui s'identifie instantanément à ses plus nobles qualités : pureté, luminosité, intensité et force que l'on doit cultiver et non pas la possessivité ou le narcissisme. Il est bon donc de porter de belles pierres comme un rappel. Merci d'avoir établit ce constat. 2. Le mercredi 7 octobre 2009, 10:50 par seunam Merci de ce texte qui est important pour ne pas entrer dans une vision erronée du beau. je me souviens d'un maitre qui nous invitait a regarder un beryl bleu pour la pratique de sangye menla... ou les references au mala en cristal de tchenrezi...  

Bienvenue dans nos Ateliers !!

Bienvenue dans Les Ateliers du Bouddha, notre blog nouveau-né ! Pourquoi ce blog ? Présentons-nous d'abord. Elle, Tsunade, lui, Tenryu, un couple de pratiquants bouddhistes, artisans. Nous nous sommes rencontrés dans un centre du dharma, à Paris, et depuis nos routes se sont jointes. Nous sommes devenus parents, et dans le cadre de la vie de famille, la pratique des enseignements est devenue ... comment dire ... plus réaliste !!   Nous sommes depuis trois ans installés en Creuse, une campagne isolée comme nous en rêvions depuis longtemps. Nous souhaitions cette situation pour pouvoir développer de concert les deux aspects : la fabrication d'objets rituels bouddhistes, mais aussi le travail terre-à-terre de mise en pratique des enseignements, qui s'est révélé avec le temps être lui aussi un artisanat, plutôt qu'une idéologie, un dogme, ou une abstraction mentale.   Nous proposons déjà nos articles sur le site Mérite et Patience, mais au fil du temps, nous ressentons en plus le besoin de présenter plus précisément certains aspects des diverses fabrications, ou l'ambiance et le cadre de notre travail, ainsi que certains choix liés à la symbolique bouddhiste.   D'autre part, en tant que pratiquants qui avons traversé, depuis nos rencontres respectives avec les enseignements, plusieurs étapes de nos vies, nous ressentons un besoin d'expression que nous espérons assumer à travers ce blog. A travers les liens, les visites mutuelles entre blogs bouddhistes et autres, nous souhaitons également participer aux réseaux virtuels qui se tissent naturellement entre esprits voisins. Un remerciement tout particulier à Jacques, notre voisin, sans les compétences techniques duquel ce blog ne serait jamais né ! Bonne lecture, et @ bientôt !    
               
            

 

Commentaires